Retour au Concours
Introduction
Histoire
Culture
Environnement
     


LA PÉRIODE HEIAN (794-1185) BERCEAU DE LA CULTURE JAPONAISE

  par Patrick Péloquin
Professeur Gaétan Houle, Cégep de Sorel-Tracy (Automne 2000)


La période Heian fut dans l'histoire du Japon une des périodes les plus florissantes, surtout au niveau de la culture. L'histoire du Japon est séparée en périodes et chacune d'elle est nommée en fonction de la capitale. Ainsi, en 794 on déplaça la capitale de Nara à Heian-kyo plus connue sous son futur nom de Kyoto. C'est de cette ville que vient donc le nom de la période et qui dura de 794 à 1185. En 1185, le clan Minamoto et ses samouraïs ont pris le pouvoir en battant les Taïra. Cela marqua la fin de la période Heian et c'est là qu'apparut le premier shogun.

À cette époque au Japon, on commença à s'isoler du reste du monde, n'ayant plus de véritable contact avec la Chine. Longtemps à l'affût de la culture chinoise, les Japonais commencèrent à créer leur propre culture, grâce à la richesse culturelle de Heian-kyo. C'est vrai dans beaucoup de domaine, notamment leur langue qui commence à avoir une touche japonaise et se dissocie de la langue chinoise. Avec la concentration de la richesse et la vie luxueuse que menaient les hauts fonctionnaires, on peut remarquer que la capitale réunissait tous les ingrédients pour aider à l'épanouissement de la culture japonaise. Beaucoup d'artistes et d'artisans ont produit des choses remarquables à cette époque. De grands festivals étaient présentés dans la cour impériale, ce qui donnait lieu à des présentations de lecture de poèmes et même à des tournois de sumo. Une des raisons qui a permis l'explosion de cette culture est le rôle que les femmes y ont joué. Dans cette perspective de lieu de haute culture, les historiens appellent cette période et celle de Nara qui dura de (710-794) l'âge d'or de l'histoire japonaise.

À cette époque, la religion était très importante pour les Japonais. La religion nationale du temps était le bouddhisme qui avait été importé de la Chine et qui influença beaucoup les Japonais. Mais ce qui attire surtout l'attention dans cette période, c'est l'ampleur que prend la création de sectes bouddhistes. Mais les croyances des Japonais ne se limitent pas qu'au bouddhisme, puisqu'ils ont beaucoup de croyances populaires, comme la conception des plans d'une maison selon la disposition des étoiles.

Dans l'empire du Japon, l'empereur avait des pouvoirs limités, parce que le clan des Fujiwara avait plus d'influence dans la prise de décisions. Plus tard, les gens des régions éloignées devinrent loyaux aux chefs militaires qui administraient ces régions. À partir de ce moment, les Fujiwara commencèrent à perdre leur domination. Vers la fin de la période Heian, le chef du clan militaire des Taïra prit le pouvoir qui appartenait aux Fujiwara. Pour finir quelques années plus tard, entre les mains des Minamoto.

Voici les aspects qui marquèrent la société japonaise, réputée pour l'éclosion de sa culture. Par contre, ce fut seulement l'élite de la vile d'Heian-kyo qui put en profiter, puisque la plupart des gens n'avaient pas d'éducation.
 

Pour en savoir plus : 


cybrport@er.uqam.ca